New Ribbon
Slide 1 Slide 2 Slide 3 Slide 4
Example Frame
03/12/2012

« Mercure dentaire – La France opte enfin pour l’interdiction »

Que Choisir Santé, novembre 2012

Que Choisir Santé indique en effet que « le 28 juin 2012, la Direction générale de la santé court-circuite l'Agence nationale du médicament (Ansm) et reconnaît que « compte tenu des préoccupations environnementales et des questions émergentes relatives aux conséquences de la multi-exposition et aux effets des faibles doses, [...] les autorités françaises ne s'opposent pas à une suppression des amalgames au mercure ». Le magazine remarque que « ce revirement est une avancée majeure car la France, qui consomme un tiers des amalgames de toute l'Europe, demeurait le seul pays européen à s'opposer officiellement à leur remplacement. Le mercure, interdit de poubelle, continuait à être recommandé pour les dents des Français à raison de 17 tonnes par an ! ».
Que Choisir Santé observe que « depuis plus de 10 ans, les preuves de toxicité s'accumulent et plusieurs pays l'ont interdit (Norvège, Danemark, Suède). La position de la France bloquait toute avancée réglementaire européenne et, par un effet de cascade, la réglementation mondiale ».
« D'après Marie Grosman, biologiste et conseillère scientifique de l'association Non au mercure dentaire, les médecins français sont peu formés à l'intoxication au mercure qui, selon l'association, serait pourtant impliquée dans de nombreuses pathologies telles que maladie d'Alzheimer, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, maladies auto-immunes, syndromes dépressifs, syndromes de fatigue chronique, hyperactivité, etc. », souligne la revue.

27/11/2012

Le cerveau d'Hugo

Diffusé sur France 2

Voir l'émission

08/11/2012

Autisme et cellules souches


Cliquez ici pour télécharger le document

08/09/2012

Treating Autism Royaume-Uni

Le début de la fin de l'autisme
Cliquez ici pour lire l'article

01/08/2012

Lyme : une épidémie silencieuse

Nexus N°81(Juillet-Août 2012)
Lire l'article

19/06/2012

France 2 : Témoignage des Perrin

Emission "On n'est pas couché", animée par Laurent Ruquier
Voir la vidéo

14/06/2012

L'énigme de l'autisme - la piste bactérienne

Arte diffuse l'émission "L'énigme de l'autisme - la piste bactérienne" le 14 Juin 2012 à 22h25. Dates de rediffusion : 28 Juin 2012 à 5h00 et Samedi 30 Juin 2012 à 12h15
Voir l'émission

01/04/2012

La piste infectieuse de l'autisme

Par le Dr Corinne Skorupka, Présidente de l'association Ariane.
Télécharger l'article

14/10/2011

Identifying triggers of inflammation in chronic disease: The key to successful treatment

The MELISA Medica Foundation is proud to present the 15th MELISA Study Group.
Lire l'article

22/04/2010

« Pas à Pas » contre l’autisme

Journal Le temps - Vie associative
Lire l'article

28/03/2010

Collectif Autisme Maroc - Rabat

Le traitement biomédical de l'autisme, quels choix, quelles pratiques et quelles priorités ? par Dr Corinne Skorupka : Lire l'article

01/02/2010

Publication dans la prestigieuse revue américaine Pediatrics du rapport Evaluation, Diagnosis, and Treatment of Gastrointestinal Disorders in Individuals With ASDs: A Consensus Report

Les professionnels amenés à suivre des patients atteints de troubles du spectre autistique doivent être avertis que les problèmes de comportement de ces patients peuvent constituer le principal, voire l'unique symptôme d'une pathologie médicale sous-jacente, en particulier d'ordre gastro-intestinal. Nos recherches à venir seront prioritairement axées sur une meilleure compréhension et la gestion des troubles gastrointestinaux des personnes atteintes de troubles du spectre autistique.
Article en ligne disponible ici

L’association Ariane a pour but de vous donner le fil qui vous permettra de reprendre espoir dans les maladies les plus incomprises du XXI ème siècle (Autisme ,fatigue chronique fibromyalgie, maladie de Lyme, maladies neurodégénératives)

La progression spectaculaire de ces pathologies en particulier ces 20 dernières années ne saurait s'expliquer par un meilleur dépistage, voire l'élargissement des critères de diagnostic. Ni non plus par un phénomène "d'épidémie" génétique.

Face à l’augmentation des statistiques, il nous faut considérer les facteurs d’environnement qui, eux, ont changé considérablement notre biosphère : nutrition du nourrisson, pollution atmosphérique et pesticide, exposition accrue aux métaux lourds en particulier le mercure, aux radiations électromagnétiques de toutes fréquences liées à la globalisation des communications humaines, évolution de la flore microbienne qui nous entoure.

L'information est en marche et rien ne l'arrêtera. C'est le début d'une nouvelle ère, d'une révolution diagnostique et thérapeutique.